Retour

Comment préparer et briller lors des entretiens spéciaux ?

Peu connus mais tout aussi déterminants, les entretiens spéciaux prennent une place de plus en plus importante au sein des entretiens. Bien que déterminants dans l’esprit du jury, ils sont souvent laissés de côté dans la préparation des candidats. En attendant des changements dans les épreuves orales à l’EDHEC et l’ESSEC en 2017, laissez-nous vous dévoiler les attentes de ces épreuves orales particulières.

Entretien inversé de GEM

Il s’agit ici d’une épreuve très délicate pour le candidat. Déjà car il inverse les rôles établit au départ entre le questionneur et le questionné. Ensuite car il demande au candidat une qualité qu’il est difficile de tester « directement » dans l’entretien de motivation classique : l’écoute.

Cette épreuve dure 10 minutes qui sont décomposées en deux parties : une interview de 9 minutes et un bilan de 1 minute. Le candidat choisit une personne parmi les membres du jury (hors président(e) du jury) qu’il interviewera.

Concernant la partie d’interview, le candidat doit éviter d’avoir une liste de questions éparses et de les lire au fur et à mesure, sans tenir compte des réponses de son interlocuteur. Rien de plus inconfortable pour un membre de jury de se voir interroger tour à tour sur ses passions, son métier, ses études, puis de nouveau ses passions… sans savoir quelle sera la teneur de la question suivante ! Le candidat doit choisir au départ 2 à 4 thèmes qu’il creusera avec la personne interviewée. Plus que d’enchaîner les questions préparées auparavant, il creusera les réponses proposées par le jury, fera des liens entre les différentes réponses du jury. Il doit montrer au jury qu’il a un fil conducteur et qu’il veut apprendre des choses. Le jury n’a pas envie, en effet, de répondre pour répondre, mais veut apprendre des choses au candidat.

Nous conseillons aussi au candidat de prendre des brèves notes (juste les mots clés) durant les réponses du jury, ce qui lui permettra de rebondir plus tard sur des réponses proposées par celui-ci.

Durant la minute de débriefing, plus que de faire un résumé des thèmes abordés (pas plus de 20 sec !), le candidat devra évoquer au jury les thèmes qu’il souhaitait aborder, ce qu’il voulait apprendre, et ce qu’il a justement appris durant cette interview. Cet interview doit être l’occasion pour le candidat d’apprendre des choses sur des thèmes qui le concerneront plus tard (investissement dans le réseau des anciens, management d’une équipe, construction d’une carrière…).

Epreuve de créativité de GEM

Il s’agit ici d’une épreuve nouvelle proposée par GEM puisqu’elle n’a en effet qu’une année, et dont le candidat a le choix entre celle-ci et le mini-exposé, le commentaire de carte ou d’image.

Le candidat se voit tirer trois cartes : un objet, un attribut et une cible (ex : valise / connectée / voyageurs). Il a 30 minutes pour préparer un argumentaire et présenter son produit en 5 minutes au jury. Dans cette épreuve créative, le candidat doit imaginer le jury comme des potentiels investisseurs et le convaincre du potentiel (même loufoque !) du produit qu’il aura inventé !

Bien entendu, il est logique de commencer par la description de l’objet, puis du problème auquel il répond, et enfin définir sa cible. Puis, nous conseillons au candidat de présenter le produit au jury comme s’il s’agissait de pitcher des investisseurs. Donnez des chiffres pour votre taille de marché potentiel, évoquez les 4P de votre produit, choisissez un(e) égérie pour votre campagne de publicité… Bref, faites vous plaisir, amusez-vous et faites passer un bon moment au jury !

Mini-exposé

A GEM (au choix entre l’épreuve de créativité, le commentaire de carte ou d’image) ou à Audencia, le candidat tirera un (ou deux à Audencia) sujet qu’il devra traiter en amont de l’entretien et présenter un exposé de 5 à 10 minutes au jury qui précèdera l’entretien.

Le mot clé de cette épreuve est : STRUCTURE ! Nous attendons, nous jury, d’un potentiel futur cadre supérieur qu’il sache s’approprier un sujet (un futur dossier) et en restituer un discours clair et structuré. A Audencia, le jury posera d’ailleurs souvent la question « Pensez-vous que vous avez rendu un exposé structuré ? ». Attention donc à ne pas perdre le jury dans des propos déstructurés, mais montre bien au jury que vous avez un fil conducteur.

Enfin, le candidat ne doit pas hésiter à (déjà) apprendre des choses au jury sur son parcours en illustrant ses propos par des expériences vécues, des « perches » qu’il tendra dès l’exposé au jury afin qu’il puisse rebondir dessus lors de l’entretien de motivation !

Le CV projectif de SKEMA BS

Sans doute le meilleur outil pour préparer ses oraux. Chez PGE PGO, nous conseillons d’ailleurs à nos candidats de le faire pour toutes les écoles préparées. Il s’agit de présenter au jury le CV qui retrace notre passé et les 10 prochaines années (je n’ai pas dit votre CV dans 10 ans !)

Ici, le candidat doit faire très attention à la cohérence de tout ce qu’il écrit. Il doit pouvoir justifier (expliquer, si cela peut vous rassurer) chaque ligne projective, sur lequel le jury pourra l’interroger.

Pour briller à travers le CV projectif, le candidat doit justifier d’une connaissance de SKEMA et des métiers / secteurs / entreprises évoqués plus importantes que les autres candidats. Pour cela, pas de secret, il faut aller plus loin que les traditionnels sites internet, sites admissibles et plaquettes des écoles auxquels tout le monde a accès ! Les bons candidats contacteront des gens de l’école et qui suivent les masters qu’ils envisagent, des diplômés de SKEMA travaillant dans les entreprises qu’il a évoquées sur son CV… Bref, il fera plus que les autres !

A noter que mon expérience de jury à SKEMA m’a permis de noter qu’il est facile de deviner la qualité d’un candidat et son degré de motivation à travers la qualité et la précision de son CV projectif. N’oubliez pas qu’il s’agit du premier contact que le jury aura du candidat, avant même de le voir !

Par Robin Morth, directeur opérationnel et membre de jurys dans plusieurs écoles de commerce.