Retour

Les admissions parallèles, le nouveau sésame pour intégrer une école de commerce

Temps de lecture : 3 minutes 

Aujourd’hui, suivre une classe préparatoire n’est plus le seul moyen d’intégrer les grandes écoles de commerce. Souhaitant varier le profil de leurs étudiants, les écoles de commerce s’ouvrent en effet de plus en plus aux candidats admis sur titre ou en parallèle, c’est-à-dire aux étudiants qui attestent déjà d’un parcours universitaire et d’un diplôme et désirent compléter leur formation par des études de commerce et management.

 

La classe préparatoire n’est plus la voie royale pour intégrer une grande école

Chaque année, le nombre d’étudiants qui se présentent aux concours d’entrée des différentes écoles est en hausse. En témoignent les chiffres d’admission de l’emlyon qui, en 6 ans, a considérablement augmenté son nombre de places passerelles. Par exemple, cette année l’emlyon avait 480 places, c’est trois fois plus qu’il y a 6 ans ! Les prépas ne sont donc plus majoritaires dans les diplômés de l’emlyon.

Prenons ensuite l’exemple de l’Edhec qui, cette année, a recruté plus de 500 étudiants en Admission sur titre (AST) n’ayant pas réalisé une classe préparatoire aux grandes écoles. Parmi ces étudiants, on compte 200 étudiants titulaires d’un diplôme français et 300 titulaires d’un diplôme étranger !

Ces deux écoles du « Top 5 » ne sont pas les seules à ouvrir leurs portes aux admissions parallèles, toutes les écoles de commerce voient leur nombre de places augmenter dans ce sens. Cette augmentation est associée à une envie importante des écoles de commerce de diversifier les profils des étudiants intégrés.

Notons par ailleurs que les écoles de commerce sont ouvertes à toutes les filières. En effet, si les étudiants ayant suivi des études économiques constituent la grande majorité des candidats, les écoles de commerce sont également ouvertes aux bac +2 en droit, en sciences ou en littérature. C’est la raison d’être des admissions parallèles : les doubles compétences et les profils variés constituent la richesse des écoles.

Au sein de l’école, les étudiants issus d’admissions parallèles ont exactement les mêmes opportunités que les étudiants issus de classes préparatoires (stages, associations, spécialisations…). Sur le marché de l’emploi, à diplôme égal, ils ont également les mêmes opportunités que les anciens préparationnaires.

 

Une variété d’écoles mais un nombre de concours limité

 Il n’y a pas qu’un seul concours qui permet de pouvoir entrer dans toutes les écoles de commerce. Cependant, il existe des banques d’épreuves, c’est-à-dire que plusieurs grandes écoles de commerce se sont regroupées pour mettre en place des concours communs adaptés à ce niveau. Prenons par exemple les admissions parallèles en BAC+2 :

  • Passerelle 1, qui rassemble 10 écoles (Télécom EM, Montpellier Business School, La Rochelle Business School, ICN Business School, Grenoble Ecole de Management, SCBS (ESC Troyes), ESC Clermont, EM Normandie, EDC Paris Business School, Burgundy School of Business – ex-ESC Dijon).
  • Tremplin 1, qui regroupe NEOMA Business School, KEDGE Business School, Rennes School of Business et Strasbourg EM.

D’autres écoles proposent, quant à elles, leur propre concours destiné aux bacs+2. C’est le cas notamment de Skema Business School, Toulouse Business School, EDHEC Business School, emlyon Business School (ces deux derniers étant réservés aux étudiants de CPGE scientifique de l’ENS Cachan).  

 

Des épreuves exigeantes qui nécessitent de la préparation

 

Qu’ils soient communs ou propres à l’école, ces concours d’entrée comprennent les mêmes types d’épreuves écrites :

  • Un test d’aptitude sous forme de QCM (Tage 2).
  • Un test d’anglais (TOEIC).
  • Une synthèse de texte

Le piège est de prendre ces épreuves à la légère et de ne pas les préparer comme il le faudrait. C’est une erreur car, par exemple, la synthèse est une épreuve complexe des concours. Elle préoccupe souvent les étudiants parce qu’ils ne la pratiquent pas dans le cadre de leurs études, qu’elle exige de s’être entrainé et d’avoir une solide culture générale pour comprendre rapidement les textes et les enjeux du dossier.

Quant aux TOEIC et Tage2, il s’agit d’un travail de longue haleine qui nécessite rigueur et régularité. Une des plus grandes difficultés des concours en admissions parallèles est la gestion du temps, par exemple : il faut répondre en moyenne en moins de deux minutes à une question du Tage2 ! Cela passe par un entrainement dans les conditions réelles de concours et d’avoir assimilé toutes les spécificités de l’épreuve et les astuces à mettre en œuvre le jour J.

 —

Nous espérons que cet article vous aura aidé à mieux comprendre les admissions parallèles, de prendre conscience la place croissante qu’elles prennent dans les admissions en écoles de commerce et de leur niveau de difficulté.

Si des interrogations subsistent, n’hésitez pas à nous contacter au 01 87 66 00 50, nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions.

Nos formations Bac +2 

Nos formations Bac+3 

01 87 66 00 50 / 06 66 89 62 63
contact@prepagrandesecoles.fr

TéMOIGNAGES

J’ai suivi la formation top5, et suis entièrement satisfait. Ma formation était complète, avec un grand suivi, et beaucoup de bonne humeur et de plaisir à former de la part des intervenants. Cette formation m’a permis de décrocher l’emlyon, mon objectif principal.

— Benjamin GRANGE (emlyon)

Je souhaiterais remercier l’ensemble de l’équipe PGE PGO. Vous m’avez véritablement aidé et accompagné dans ma préparation aux concours d’entrée en école de commerce post bac.

— Romain Durant (ESSCA)

Merci à PGE PGO et ses professeurs merveilleux et passionnés pour cette préparation de qualité qui m’a motivé même chez moi à tout donner pour réussir les concours

— Julien Meli (IESEG)

Merci beaucoup pour vos conseils et astuces pour les écrits ou les oraux ! Je n’aurais pas eu ces superbes résultats sans PGE ! Il y avait une entraide entre les étudiants et l’équipe était bienveillante et toujours disponible !

— Laetitia Pereira (emlyon BS)

Les préparations de l’écrit et de l’oral ont été géniales dans le sens où elle cible parfaitement ce que demande les écoles.

— Edouard le Barazer (EDHEC)

Merci beaucoup pour votre préparation d’une très grande qualité. Elle m’a donné des conseils essentiels pour réussir. 

— Anabelle Seguret (Sciences Po Paris)

Merci beaucoup pour cette année qui m’a permis de réussir dans ce que je souhaitais mais qui m’a également permis de prendre confiance en moi ! 

— Constance Cabibel (Grenoble EM)

Excellente formation, excellent entraînement, une équipe pédagogue et à l’écoute ! Merci pour le soutien et le professionnalisme !

— Margot Lautard (PSB)

J’ai fais PGE PGO pour préparer SciencesPo Paris, et j’ai trouvé la prépa géniale ! Les profs sont vraiment passionnés, les cours sont supers autant sur la méthode que sur le fond. Il y a un accompagnement personnalisé.

— Naoufel Debeche (Sciences Po Paris)

Cours précieux pour les écrits comme pour les oraux.

— Hugo Hazon (EDHEC)

Merci à PGE PGO grâce à qui j’ai pu intégrer Grenoble avec un joli 20 à l’oral 😁

— Thomas Bodart (Grenoble EM)

Excellent staff et accompagnement, intégration à l’EM Lyon à l’issue de celle-ci.

— Léonard Racon (emlyon)

PGE-PGO m’a énormément servi pour obtenir mon école, c’est certain : sans, cela aurait été beaucoup plus difficile d’obtenir mes concours. Les cours sont de qualité et il y a de très bons encadrants.

— Tanguy Morisseau (ESSCA)

Merci pour la qualité de votre préparation qui m’a permis d’être acceptée à Kedge BS, EM Normandie, ESCE, IPAG and ESSCA.

— Lou Bayle (Kedge BS)

Très bon suivi, jai eu l’edhec qui était mon 1er choix. Merci beaucoup, je recommande.

— Achille Paschos (EDHEC)